Archives des communes

détail du document coté 4E668/18 aux Archives départementales de l'Isère

Les archives déposées par la commune de Saint-Christophe-en-Oisans sont désormais classées.

Lieu connu et couru pour ses hauts sommets, réputé pour ses guides de haute montagne, Saint-Christophe-en-Oisans mérite de l’être aussi pour ses archives communales qui remontent pour les plus anciennes à 1543, et traversent les siècles suivants sans coup férir. Même un si petit village, si difficile d’accès (pour s’y rendre les mules étaient préférées aux chevaux), soumis aux rigoureux hivers, aux avalanches, aux glissements de terrain n’a été ignoré ni de l’administration royale, qui réclamait son dû en matière d’impôts (depuis 1582) et en matière de contribution à l’entretien des troupes de passage par exemple ni de son seigneur qui n’écoutant pas son grand cœur n’hésitait pas à faire saisir les biens de ses redevables défaillants dans le payement des redevances !

Et même si isolé étaient-ils, les consuls de la communauté respectaient et obéissaient aux bonnes pratiques comptables, en rendant scrupuleusement compte de leurs recettes et dépenses (depuis 1579).

L’exploration de toutes ces archives permettra de dresser un tableau au plus près de l’existence de ces montagnards «  les plus pauvres du mandement de l’Oisans, [qui] ne mangent que quelques herbes avec des feuilles de raves qu’ils assaisonnent avec un peu de lait et de farine desquels ils forment un peloton en forme de pain ; leur lieu est fort froid et couvert de neige plus des 2/3 de l’année, on mendie les 2/3 de l’année à Venosc, au Bourg-d’Oisans et ailleurs » [1633] 4E668/29