Qu'est-ce que les Archives ?

Petite définition

« Les archi­ves sont l’ensem­ble des docu­ments, quels que soient leur date, leur forme et leur sup­port maté­riel, pro­duits ou reçus par toute per­sonne phy­si­que ou morale, et par tout ser­vice ou orga­nisme public ou privé dans l’exer­cice de leur acti­vité » (code du Patri­moine).

En clair, cela signifie : 

  • les archi­ves sont l’ensem­ble des docu­ments pro­duits dans l’exer­cice d’une acti­vité pour garder trace des actions d’une per­sonne, ou d’une orga­ni­sa­tion publi­que ou privée ;
  • les archi­ves peu­vent être sur des sup­ports variés : papier, mais aussi film sur sup­port pho­to­gra­phi­que, ou encore don­nées électroniques sto­ckées sur une unité de sto­ckage infor­ma­ti­que (cédé­rom, disque dur, etc.) ;
  • le mot « archi­ves » ne signi­fie pas forcément « ancien » : un docu­ment est un docu­ment d’archi­ves dès sa créa­tion.

Les services d'archives conservent une partie de ces documents produits par les administrations publiques, et parfois également par des personnes ou organisations privées, pour : 

  • permettre d’organiser la gestion courante d’un service, et de disposer en permanence des informations utiles ;
  • justifier les droits des personnes physiques ou morales, publiques ou privées ; 
  • sauvegarder la mémoire, en constituant les matériaux de l’histoire.

Les Archives départementales de l'Isère ont pour mission de collecter, classer, conserver, et communiquer au public le patrimoine écrit du département de l’Isère et de l’ancienne province du Dauphiné.

Un peu d'histoire...

Les Archives départementales ont été créées dans chaque département en vertu de la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796). Elles étaient destinées à conserver les archives de l'Ancien Régime (y compris celles des évêchés, abbayes, etc. disparus) ainsi que les archives des nouvelles institutions.

La loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) charge le préfet de la surveillance des archives et celle du 10 mai 1838 fait de la conservation des archives une dépense obligatoire pour les départements. Ces textes sont complétés par plusieurs circulaires et instructions du ministère de l'Intérieur établissant notamment un cadre de classement uniforme.

En 1983, la gestion des Archives départementales est confiée aux départements par les lois de décentralisation. L'État continue toutefois à jouer un rôle par le biais du contrôle scientifique et technique.

Nos missions

CONTRÔLER

Le directeur des Archives départementales, conservateur d’État, exerce, sous l'autorité du préfet, le contrôle scientifique et technique des archives publiques. À ce titre, toute élimination de documents doit être soumise à son visa. Par ailleurs, ce service aide les administrations de l’État, les collectivités territoriales, les établissements publics et les organismes privés chargés d'une mission de service public, à bien gérer leurs dossiers.

COLLECTER

Les archives publiques sont obligatoirement versées aux Archives départementales par les services administratifs qui les ont produites ou qui en ont hérité. Des archives privées peuvent venir enrichir le patrimoine du département : elles sont déposées, données ou vendues par des familles, des associations, des entreprises.

CONSERVER

Les documents collectés, soit plusieurs millions de pièces collectés depuis deux siècles, doivent être conservés dans de bonnes conditions. Certains documents sont microfilmés en raison de leur fragilité, d'autres sont en cours de restauration, mais la plupart sont conservés dans les magasins où la température et l'hygrométrie sont contrôlées, à l'abri de la lumière et de la poussière.

CLASSER

Il ne suffit pas de conserver, encore faut-il permettre à tous l'accès à ce patrimoine. Un travail minutieux et très long de tri, de classement et d'élimination permet de mettre à la disposition des chercheurs des inventaires et répertoires qui les aideront à s'orienter dans cette énorme masse documentaire.

COMMUNIQUER

Généalogistes, amateurs d'histoire locale, universitaires, particuliers à la recherche de leurs droits, administrations, chaque année plus de 2500 lecteurs fréquentent notre salle de lecture et consultent sur place plus de 25 000 documents. Ils sont accueillis et conseillés par le personnel des Archives.

VALORISER

Faire connaître tous ces documents fait aussi partie de nos missions, par le biais de conférences, tables rondes, expositions, ateliers de pratique…